Chloé Barthet et Frédéric Almazor, domaine Les Serrals à Faugères dans le Languedoc

Sur le zinc_Blog

Partons à la rencontre du domaine Les Serrals, du coté de Faugères. Et plus paticulièrement à la rencontre de Chloé Barthet et de Frédéric Almazor. ici on travaille la vigne comme un jardin, et tout en biodynamie s'il vous plait.

Cliquez sur les bouteilles ci-dessous pour découvrir les vins du domaine Les Serrals, dans la selection gloulover

sur-le-zinc-2019-domaine-les-serrals
cote-a-cote-2017-domaine-les-serrals
cricri-d-amour-2019-domaine-les-serrals
pimprenelle-2019-chloe-barthet-et-frederic-almazor-domaine-les-serrals-gloulover
le-vilain-petit-grain-noir-2019-domaine-les-serrals-chloe-barthet-et-frederic-almazor
Les Serrals-18
CTA _ Vidéo - Site

Chloé Barthet et Fréderic Almazor.

Domaine Les Serrals à Faugères en Languedoc

 

Un vin bio est un vin issu de raisins élevés selon un cahier de charge qui définit les principes de la conduite de la vigne en agriculture biologique et certifié dans son application par un organisme indépendant pour que la mention légale puisse être portée sur l’étiquette.

La piste qui monte aux parcelles du domaine Les Serrals est tortueuse mais bordée de fées qui ne craignent pas de sortir du bois. Si l’histoire du domaine est récente, celle des vignes qui le constituent fait pourtant  partie du patrimoine local. Au départ, Chloé Barthet et Frédéric Almazor ont bourlingué dans un tout autre univers avant que Chloé ne travaille à Londres pour un importateur de vins, qui sans le savoir, va lui ouvrir les yeux sur une possible reconversion. Au sortir de nos études, ce qui s’offre à nous ne brosse pas toujours un avenir rêvé. Les hasards du boulot obligent le jeune couple à poser leurs valises à Marseille. La proximité des vignes du midi et la rencontre avec Catherine Bernard du domaine éponyme, transfuge de la presse et venue au vin nature par passion seront les déclencheurs du changement de cap pour Chloé

Les Serrals-3

Un stage en biodynamie

Elle enchaine à suivre un stage à Rasteau chez Jérôme Bressy au Domaine Gourt de Mautens, en biodynamie lui aussi, va ensuite aiguiser ses sécateurs au Château Henri Bonnaud à Palette, accompagne une autre reconversion professionnelle au Domaine de Belambrée à Aix en Provence et solidement déterminée part à la recherche d’un vignoble. En un an, Fred Almazor et Chloé Barthet vont consacrer tous leurs week-ends à visiter des vignobles. Cinquante mille kilomètres plus tard, sur une appellation plutôt porteuse, ils tombent sur les vignes du domaine Les Serrals, dont les deux propriétaires songent à passer la main. Cinq hectares sur deux petites collines d’un seul tenant dont les raisins finissent à la cave coopérative, et surtout, les vignes sont déjà cultivées en agriculture bio. Fred quitte son job et rejoint Chloé.

 

Un bonheur arrivant rarement seul, Chloé de façon assez coordonnée avec la découverte des Serrals attend un bébé ! Face à la situation et aux urgences la première récolte sera hébergée chez un vigneron de l’appellation et la maman fera ses premières vinifs le berceau dans la cave ! On est en Janvier 2016. Le passage de la culture bio à la biodynamie est en œuvre sur les parcelles nouvellement acquises et la constitution du caveau en route pour accueillir la récolte suivante.

Les Serrals-15_2

LES VIGNES

La biodynamie s’applique à muscler le cahier de charges Bio au bénéfice de la vigne et de son environnement, mais surtout étend ses exigences de la vendange et l’arrivée de la récolte dans les chais jusqu’à la mise en bouteille.

 

Les vignes du domaine sont accrochées au flanc de deux coteaux et vallons plus frais entourées de garrigues odorantes, protégées du nord par une forêt de chênes méditerranéens. Ces ondulations offrent un sous-sol et une climatologie diversifiée. En fonction de l’implantation des parcelles, on va rencontrer parfois le schiste, roche mère commune à l’appellation, recouverte ou non d’éléments plus nourriciers. La fraicheur des combes vient jouer de façon complémentaire sur l’expression variétale.

Les Serrals-1
Les Serrals-8
Les Serrals-14
Les Serrals-9

Un ensemble de 5 hectares d'un seul tenant

Cet ensemble de cinq hectares d’un seul tenant, entouré par une nature riche et contrastée n’a donc rien d’unitaire. Il faut l’imaginer comme un camaïeu désordonné qui marque les cépages locaux de différences subtiles dont Fred Almazor et Chloé sont friands. Vieux Carignans et Cinsaults, Mourvèdres et Syrahs sont les principaux éléments de la palette.

Sont venues en voisins s’ajouter un peu plus de deux hectares de vieux Carignans taillés en gobelet qui s’éclatent à donner trois grappes par pieds dans le meilleur des cas et plafonnent autour de cinq hectos hectare ! Inutile d’ajouter que bichonnés, ils sont passés en conversion bio et surveillés de très près par les deux auteurs. Et, surprise, une autre vieille parcelle va accueillir en complantage des cépages anciens comme le Carignan blanc et le Carignan gris, le Terret et autres surprises encore secrètes pour faire des blancs !

Il faut préciser que tout est fait pour garder les sols vivants à partir des exigences de la culture bio et de la biodynamie pour la majorité des parcelles, que les travaux d’entretien de la vignes sont en grande partie menés à la main et que les vendanges sont souvent rock and roll ! Chloé et Fred passent plusieurs fois dans les parcelles pour choisir pour chaque variété la meilleure expression aromatique de chaque cépage en fonction de l’idée qu’ils se font du vin qui va suivre. Les raisins sont recueillis en cagette et la vendange commence au lever du jour pour se mettre en pause dès que la température extérieure est trop à la hausse.

CTA_ Circuit court
Les Serrals-12
Les Serrals-17

LES VINS

On caricature trop souvent l’assemblage des vins aux pourcentages de cépages contenus dans la bouteille. L’assemblage est une opération beaucoup plus complexe et peut concerner aussi bien les différences de terroir, de maturité, et de beaucoup d’autres facteurs dont le viticulteur tient compte à chaque récolte et qui font au final sa signature.

Ici, rien n’est gravé dans le schiste. L’accent est simplement posé sur les caractéristiques du raisin récolté. Pour tout dire, la vendange dure en gros un mois et demi, ce qui pour la surface concerné peut figurer dans le Guinness des records au titre de la lenteur. Tout le monde prend son temps et la vigne aussi. Tel raisin, relativement jeune et sur le fruit va donner un peu de peps à d’autres plus complexes. A partir d’un même cépage, ceux-là seront mis en cuve grappe entière, les autres égrappés. Ce qui d’une année sur l’autre donne naissance à des vins dont les assemblages différent et qui ne se ressemblent pas forcément, même si la signature est sous-jacente.

CTA_ Circuit court

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé

Commandez en toute sécurité
Expéditions optimisées


À partir de 8,69 €, chaque lundi, partout en France
Gratuit à partir de 450 € d'achat ou 48 bouteilles

#gloulover

Partagez vos degustations sur les réseaux sociaux ! Les plus belles images seront repartagées !
Circuit-court

Avec des viticulteurs respectueux de l'environnement.
C'est notre engagement.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,