Carine et Stéphane Serol, Domaine Robert Serol en Côte Roannaise

Stéphane Serol, domaine Robert Serol, Cote Roannaise
eclat-de-granit-2019-domaine-robert-serol
les-blondins-2019-domaine-robert-serol
turbullent-stephane-serol
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-1
CTA_ Circuit court

Domaine Serol - Côte Roannaise

La Loire Volcanique

Remontez la Loire, glissez-vous entre les volcans et vous déboucherez sur les appellations de : Saint-Pourçain, Côtes du Forez, Côtes d’Auvergne et Côtes Roannaises. Elles occupent des sols volcaniques et granitiques, sont constituées de parcelles souvent modestes par leur taille et on y cultive le cépage Gamay. Elles constituent ce qu’il est aujourd’hui commun d’appeler la Loire Volcanique.

Pour rallier le Domaine Serol, il faut monter un peu en altitude car ici, la Côte Roannaise, installée sur les contreforts granitiques du Massif Central, ont la particularité de se situer entre 400 et 500m d’altitude. Les Monts de la Madeleine sont en arrière-plan. Stéphane Serol affirme que le Gamay Saint Romain y affiche une sensibilité étonnante aux courbes de niveau. Autrement dit, que son expression aromatique est légèrement différente sur de très faibles différences d’altitude. Un peu plus subtil, un peu plus soyeux, un peu plus aromatique. Quand on sait l’influence des nuits fraiches sur la qualité expressive des arômes il est difficile de ne pas le croire !

A l’origine, le Domaine de Serol est un domaine familial destiné à la polyculture, comme beaucoup de domaines dans les appellations françaises. Et sur ce sol granitique, pas très généreux, la propriété tire ses ressources des vaches et de la vigne. Stephane Serol s’intéresse à la vigne, son frère aux vaches qui par ici donnent d’excellents fromages. Le tour est joué.

BTS œnologie à Macon, l’Australie pour aller voir ailleurs, une passion pour la dégustation, des rencontres enthousiasmantes avec des viticulteurs adeptes de la biodiversité et d’autres avec des    spécialistes des sols vivants et la culture en bio s’impose comme une évidence. Le passage à la biodynamie en devient vite le prolongement.

Après avoir défriché et remis en culture des parcelles d’altitudes sur le domaine, Stéphane Serol et son épouse Carine coachent quelques trente-cinq hectares de vignes dans lesquelles s’épanouit en majorité du Gamay Saint Romain. Stéphane Serol est aussi à l’origine de l’Association de la Loire Volcanique dont il est président.

stephane et karine serol_Domaine-robert-serol_Cote-roannaise_2
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-3
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-10
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-9

LES « GAMAY »

Le Gamay est un cépage rouge très ancien présent dans quelques régions françaises, en Loire volcanique, en Beaujolais, Savoie, Gaillac etc. on le trouve aussi en Espagne, au Portugal, en Roumanie, en Australie etc. Il tirerait son nom d’un petit hameau en Bourgogne. C’est un cépage assez prolixe dont il existe plus d’une trentaine de Clone.  Le Gamay Saint Romain est quant à lui autochtone à la Loire Volcanique. Il se distingue de ses confrères en étant issu d’une sélection génétique spécifique. Ses grappes sont plus longues, sa maturité phénolique est moins dépendante de sa maturité alcoolique, ses jus sont plus intenses en couleur. Au-delà de toutes ces qualités, il est assez sensible à la coulure, comme tous les « gamay ».

Lorsque Stéphane Serol s’installe sur le domaine en 1996, l’idée majeure qu’il poursuit avec sa femme Carine est de constituer une propriété viticole indépendante de la partie élevage. Leur premier travail va donc être de défricher des parcelles et planter sur un sous-sol granitique pauvre. Ils replantent ainsi 15ha, bien positionné pour recevoir le gamay Saint Romain à jus blanc.

Bien que pauvres, les sols granitiques sont propices à la culture de la vigne et contrairement à ce qu’on pourrait supposer, la vigne a besoin d’être légèrement en souffrance pour donner d’excellents vins. Pour la nourrir sur ce type de sols il y a deux possibilités : Soit amender à coup d’engrais et autres joyeusetés chimiques dans la méthode traditionnelle - la vigne devient faignante, dixit Stéphane -soit lui proposer des sols vivants et l’obliger à un enracinement opiniâtre qui la renforcera et lui permettra de résister aux maladies ou aux conditions climatiques parfois rudes. C’est évidemment cette méthode qu’a choisi Stéphane Serol en convertissant les vignes du domaine en bio dans un premier temps et aujourd’hui en biodynamie. Il est d’ailleurs adhérent de l’association Biodyvin. Il suffit dit- il de remettre le système en route.

Stéphane ajoute avec humour, que les sols vivants des parcelles du domaine Serol doivent beaucoup à la qualité du fumier naturel obtenu grâce aux vaches de son voisin immédiat ! Nous sommes dans une campagne ou la biodiversité est une richesse naturelle qu’il suffit d’accompagner et de préserver.

CTA_ Circuit court
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-4
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-5

LES VIGNES

Trente-deux hectares sont plantés en gamay Saint Romain, deux en viognier sur des densités de 8.000 à 10.000 pieds à l’hectare. Depuis 2018 une nouvelle parcelle a été plantée en chenin.

Les Blancs, tranquilles ou effervescents (la délicieuse cuvée Turbulent du domaine Serol) de la Loire volcanique sont commercialisés sous l’IGP Urfé.

La parcelle de 2ha du Vignoble des Blondins est en copropriété avec Michel Troisgros du célèbre restaurant éponyme.

 

UN PEU DE CULTURE

La coulure, quésaco?

Pour comprendre ce qu’est la « coulure » il faut remonter dans le cycle végétal de la vigne à la floraison qui a lieu entre fin mai et au mois de juin en fonction des cépages et des terroirs. A ce stade, les fleurs éclosent sur la tige de la future grappe. Les étamines repoussent le capuchon floral qui tombe, puis elles s’étalent pour laisser le pistil reproducteur accessible aux insectes pollenisateurs. Normalement, chaque fleur est en capacité de générer un grain de raisin. Toutefois, en fonction des conditions climatiques, gel, froid, pluies, viennent perturber la pollinisation. Les grains non fécondés se dessèchent et tombent naturellement de la grappe. Cette perte directe de production s’appelle la coulure.

CTA_ Circuit court
stephane et karine serol_Domaine-robert-serol_Cote-roannaise_6
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-7
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-8
Stephane-et-Karine-Serol_Domaine-Serol_Cote-roannaise-11
CTA_ Circuit court

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé

Commandez en toute sécurité
Expéditions optimisées


À partir de 8,69 €, chaque lundi, partout en France
Gratuit à partir de 450 € d'achat ou 48 bouteilles

#gloulover

Partagez vos degustations sur les réseaux sociaux ! Les plus belles images seront repartagées !
Circuit-court

Avec des viticulteurs respectueux de l'environnement.
C'est notre engagement.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,